Les acteurs

 
LE MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT, DE L’ÉNERGIE ET DE LA MER
Le ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer a confirmé le besoin d’aménager la bifurcation A7/A54 et a confié sa réalisation à VINCI Autoroutes (réseau ASF). Les services du ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer veillent au respect du contrat de concession d’ASF : normes techniques, engagements en faveur de l’environnement, délais de réalisation des travaux… Ce sont également eux qui délivrent les autorisations préalables à la mise en service des aménagements réalisés.
 
L’ÉTAT À l’ÉCHELLE DE LA RÉGION ET DU DÉPARTEMENT
À l’échelle de la région, les services de l’État délivrent les autorisations réglementaires, relatives notamment à la protection de la biodiversité et à l’archéologie. Dans les départements, les services de l’État organisent les enquêtes publiques et délivrent les différentes autorisations réglementaires préalables au démarrage des travaux, et relatives notamment, à la préservation de la ressource en eau.
 
VINCI AUTOROUTES
VINCI Autoroutes totalise un réseau de 4 398 kilomètres en France et est constitué des sociétés concessionnaires ASF, Escota, Cofiroute et Arcour. Dans le cadre du projet d’aménagement de la bifurcation A7/A54, sous l’égide du ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, VINCI Autoroutes (réseau ASF), pilote les études et les travaux et assure l’entretien et l’exploitation des aménagements réalisés.
 
LES PARTIES PRENANTES
Les parties prenantes représentent toutes les personnes physiques ou morales concernées par le projet d’aménagement de la bifurcation A7/A54 : les habitants, les associations, les élus représentant les 3 communes, la métropole Agglopole Provence, les acteurs économiques, les usagers de l’autoroute, les services des administrations locales et régionales, les exploitants des réseaux et des infrastructures franchies…